POUR UNE ALIMENTATION PLUS RESPONSABLE

Par : Julie Bédard ( avril 2017 )
À LA UNE
MIEUX-ÊTRE

J'ai toujours été sensible à l'impact de nos choix alimentaires sur différents aspects autres que la valeur nutritive soient : environnemental (mode d'agriculture, utilisation des pesticides...), humain (fermiers de famille, choix équitables…), éthique animale (conditions d'élevage...) ou même économique (achat local...)! Comme vous pouvez le constater, nos habitudes ont un impact considérable à plusieurs niveaux. Je vous suggère quelques pistes pour faire une différence et favoriser une alimentation plus responsable.

 

1* Baser son alimentation sur une plus grande part d'aliments d'origine végétale :

Garnir la moitié de son assiette de légumes;

Profiter des fruits frais en saison et faire des réserves (congélation, compote, etc.);

Cuisiner plus souvent les légumineuses, le soya (tofu, edamame, tempeh), etc.;

Intégrer les noix et graines variées plus régulièrement;

Varier sa consommation de céréales entières : orge, sarrasin, millet, avoine, etc.

2* Réduire sa consommation de viande : 

L'élevage d'animaux pour l'alimentation représente 75 % des terres utilisées par l'agriculture et plus du tiers des cultures servent à nourrir ces animaux. La production animale est également très énergivore comparativement à la culture des végétaux. 

Participer au mouvement « Lundi sans viande »; une belle façon de découvrir la grande diversité des protéines végétales (légumineuses, soya...) tout en profitant de leurs avantages économiques et nutritionnels!

Ajuster ses portions de viande dans l'assiette, éviter les excès.

3* Réduire au maximum le gaspillage alimentaire : 

La FAO prévoit que d'ici 2050, la production alimentaire devra être 60 % plus élevée pour arriver à répondre à la demande de la population mondiale... alors que 30-50 % des aliments produits annuellement sont perdus… Le Canadien moyen jetterait plus de 700 $ d'aliments chaque année!

Une meilleure planification est indispensable, tant pour une alimentation plus équilibrée que pour une meilleure gestion du frigo.

Cuisiner le plus possible et développer l'art du « touski » en vous assurant d'intégrer les aliments avant qu'ils ne dépérissent.

4* Favoriser les aliments locaux, particulièrement les produits frais en saison :

En plus de saluer le travail des gens de notre communauté, on participe à l'économie locale et on bénéficie d'une qualité optimale.

Devenir partenaire avec un fermier de famille permet de bénéficier d'un approvisionnement de légumes frais et diversifiés en continu pendant tout l'été.

L'émission de gaz à effet de serre dû au transport est ainsi minimisée.

5* Choisir des produits de la pêche
durable  : 

Tournez-vous plus souvent vers les petits poissons (sardines, hareng, maquereau);

Acheter les poissons et fruits de mer de saison et du Québec (crevettes nordiques…);

Varier davantage l'espèce. 

*Pour en savoir plus :
« Sauver la planète une bouchée à la fois »,
par Bernard Lavallée

 

Pour une  alimentation plus  responsable